Jean-Pierre Bodin Le Banquet de la Sainte Cécile
Jean-Pierre Bodin

  • écriture et interprétation Jean-Pierre Bodin
  • mise en scène Jean-Pierre Bodin, assisté de François Chattot

- costume Alexandrine Brisson
- lumières Gérard Bonnaud
- régie Jean-Baptiste Herry - Jean-Claude Fonkenel

Une co-production La Mouline, Quai N°5, Théâtre de Poitiers avec le soutien de la DRAC Poitou Charentes, du Conseil régional Poitou Charentes, des Conseils généraux des Deux-Sèvres et de la Vienne, et de l'ADAMI

 

   
  Il y a des spectacles sans tambour ni trompette. Ce n'est pas le cas de celui-ci et c'est tant mieux ! Comédie qui fait grand bruit, morceau de bravoure, le banquet de la Sainte Cécile est à déguster en fanfare, avec humour, gaîté et sans sobriété.

Savez-vous qu'on compte plus de 2600 fanfares et harmonies en France. De celles qu'on retrouve au jour du 14 juillet quand on est dans son lit douillet, mais aussi au 11 novembre ou lors des kermesses et autres grands moments municipaux. C'est l'une d'elles que Jean-Pierre Bodin invite à retrouver. Celle de Chauvigny dans la Vienne, près de Poitiers, où il a longtemps pratiqué le saxophone.

Seul en scène, cet étonnant conteur convoque Emile, Arsène, Moineau, Joseph Righetti, Sicard, Rideau le déménageur, André de son prénom, croquemorts de père en fils, Porcheron, Toussaint dit " Le Grand Courlis " qui s'occupe du cinéma, Hélène Marcel, Réchaussas, Didi, Nuche, Jean-Paul Gauvin, Gérard Gauvin, les filles Bleuse les filles du marchand de vin, la grande joue de la flûte, la p'tite du saxo, Gadreau, Coudreau père et fils bourreliers de leurs état, Marteau le fils du boucher…
Devant la table dressée avec ce qu'il faut pour se donner du cœur à l'ouvrage et un sens du partage franchement convivial, il raconte les riches heures et autres grands moments de ces compagnons de musique et autres libations.

C'est un morceau d'ethnographie amusante, ce sont des chroniques d'en France du côté des copains, de la famille et de la fête. C'est comme il dit : " la perpétuité, la continuité d'une tradition, d'une mémoire existante, là, juste derrière les yeux. Des gens qui ont rempli mon enfance, aux détours des rues, dans le cadre de l'harmonie municipale, au hasard des conversations de café et qui m'ont marqué en bonheur et en beauté avant que les aspérités de la vie ne m'entraînent. ".

Créé à Avignon en 1994, "Le banquet de la Sainte-Cécile " a triomphé dans le " off " avant d'entamer une tournée ininterrompue qui l'a emmené au fil de plus de 500 représentations de Paris au Cameroun. Ici comme là bas, ils ont adoré. Raison de plus pour se faire inviter au banquet !

 
Actualités MCLA Saisons 2001/2002 Espace Presse Liens Contact