Mort accidentelle d'un anarchisteMort accidentelle d'un anarchiste
Dario Fo

  • texte français Valeria Tasca Hervouët
  • mise en scène Monique
- décors et costumes Tim Northam
- construction décors Jean-Marc Pinault - Thierry Pinault
- assistanat costumes Cathy Le Corre
- lumières et régie générale Vincent Ravanne

avec
Claudine Bonhommeau, Didier Morillon, Philippe Piau, Georges Richardeau, Didier Royant, Henri Uzureau

Une production Crac Compagnie avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil régional des Pays de la Loire, du Conseil général de Loire-Atlantique et de la Ville de Nantes
Spectacle créé en résidence au Théâtre Universitaire de Nantes.




 

   
  Politique et burlesque, insolent et militant, grotesque et subtil, le théâtre de Dario Fo, prix Nobel de littérature, est un bonheur pour les comédiens et les spectateurs. C'est aussi un temps fort pour la Crac Compagnie qui était au Festival d'Avignon avec cette farce en faux-semblant…

" Mort accidentelle d'un anarchiste " s'appuie sur des faits réels survenus à Milan en 1969 : suite à un attentat à la bombe extrêmement sanglant, la police s'obstine sur un cheminot anarchiste et, sous la pression d'un climat politique fébrile, commet une bavure. L'innocent meurt défenestré.

Cherchant à rétablir la vérité sur cette nuit de folie au commissariat, Dario Fo, a construit une farce à intrigue, emboîtée, dans laquelle un schizophrène, interpellé pour une énième usurpation d'identité, s'improvise faux magistrat et s'empare du dossier. Il convoque, dare-dare, le préfet et les commissaires. Ré-instruite par la folie, l'affaire révèle les contradictions des déclarations officielles, l'imbrication des pouvoirs politiques, policiers et judiciaires.

Véritable dénonciation d'une situation de compromis et de mensonges, la pièce, écrite par un auteur couronné du Nobel de Littérature, acteur émérite de la commedia dell'arte, est un étonnant bastringue de situations fortes, renversables, triturables à souhait.

Présentée au Grenier à sel, lors du dernier Festival d' Avignon, " Mort accidentelle d'un anarchiste " mis en scène par Monique Hervouët, marque une nouvelle étape dans l'itinéraire de la compagnie Crac et révèle une autre facette du talent de Claudine Bonhommeau, Didier Morillon, Georges Richardeau, Philippe Piau, Henri Uzureau et Didier Royant… tous étonnants dans cette farce qui n'en est peut-être pas une.

 
Actualités MCLA Saisons 2001/2002 Espace Presse Liens Contact