ARCHIVES SAISON 2002-2003

 

     
 

Ballet de Lorraine
Centre Chorégraphique National

  • Chorégraphies
    Karole Armitage - Malou Airaudo

Le Centre Chorégraphique National Ballet de Lorraine est subventionné par le Ministère de la Culture et de la communication - DRAC Lorraine, le Conseil régional de Lorraine et la Ville de Nancy

Mardi 3 juin 2003 à 20h - Espace 44

 

 
Un rêve de rave et une grande parade techno hallucinée pour Karole Armitage. Un désir métissé qui voyage entre des cultures et des histoires différentes pour Malou Airaudo. En réunissant ces deux femmes chorégraphes le ballet de Lorraine fait un nouveau pas vers l'audace et l'énergie. Au fil des saisons, le Ballet de Lorraine, sous la direction de Didier Deschamps est devenu un laboratoire de la danse animé par la volonté de traduire les multiples propositions. Deux chorégraphes témoignent ici de cette ouverture. Avec Rave, une pièce pour vingt-quatre danseurs, Karole Armitage aligne les mots : rave, rêve, Marcello, Marilyn, musique, mouvement, Andy et moi en un défilé de mode destroy, à la manière de la parade de la gay pride et de la soirée rock hallucinée. Avec des corps ludions et électriques, une musique poussée au volume maximal, un élan brut jusqu'à la violence, elle envoie valdinguer bras et jambes en tous sens sans jamais oublier les fondements de la technique classique. Explorant le langage techno, empruntant des attitudes au smurf et au hip hop, Karole Armitage renoue ici avec un univers proche de ses performances dans les lofts de Soho, quand, dans les années soixante-dix, elle suivait à New York l'enseignement de Merce Cunningham. Elle était alors passionnée par les courants rocks et punks. Aujourd'hui elle n'a pas oublié, mais sa danse sait aussi se faire mutine, " raveuse " et rêveuse. Longtemps au côté de Pina Bausch, Malou Airaudo invite à suivre d'autres pistes également passionnantes. Sans a priori, avec pour point de départ l'individu, elle manifeste une formidable envie de travailler et créer avec des personnes d'origines, de cultures et d'histoires diverses pour aborder par la danse, un univers de sentiments et de sensations, une vie plurielle qui palpite.