ARCHIVES SAISON 2002-2003

 

 

Le Voyage de monsieur Perrichon
d'Eugène Labiche

  • Mise en scène Laurent Pelly
Création
Dramaturgie Agathe Mélinand
Scénographie Chantal Thomas
Lumières Joël Adam

avec
Bruno Raffaelli,
sociétaire de la Comédie-Française,
Rémi Gibier
Karim Qayouh
Patrick Zimmermann
Claire Wauthion
Audrey Fleurot
Emmanuel Daumas
Grégory Faive
Vincent Deslandres

Yann Garnier

Co-production : Centre dramatique national des Alpes, Maison de la Culture de Loire-Atlantique


Du vendredi 27 septembre au lundi14 octobre 2002- Espace 44 -
Relâche dimanche 29, lundi 30 septembre, dimanche 6 et samedi 12 octobre
Matinées scolaires à 14h lundi 7 et vendredi 11 octobre

 

 
 
Quand le bourgeois excursionne en Suisse, avec sa femme, sa fille et des prétendants à ses basques, il prend de la hauteur ! Et le spectateur gambade à vive allure sur les cimes de la fantaisie, de l'humour et de la cruauté. Suivez Labiche et prenez garde aux avalanches ! 1860, gare de Lyon, monsieur Perrichon, carrossier très aisé se retire des affaires et, pour l'occasion emmène sa femme et sa fille en voyage sur le Mont-Blanc. Voici pour l'argument. Mais la pièce d'Eugène Labiche est bien plus qu'une simple excursion sur le versant suisse du massif alpin aux abords de la mer de glace. C'est une singulière incursion dans le monde et dans l'esprit d'une bourgeoisie dont le confort, les certitudes, la stabilité sont soudain mises à mal. Plus qu'une descente en pente douce, ce vaudeville est un véritable précipité. Le temps d'un voyage en train, d'une promenade à cheval, d'une chute, de quelques méprises, d'un duel et autres avatars touristiques et familiaux et d'un retour chez-soi, loin des périls montagnards : on assiste ici à un jeu de massacre. "Un massacre vu d'un fauteuil, sans avoir l'air d'y toucher" comme disait Philippe Soupault à propos du théâtre de Labiche. En compagnie du comédien Bruno Raffaëlli, sociétaire de la Comédie-Française, qui endosse avec une singulière folie le costume de monsieur Perrichon, le metteur en scène Laurent Pelly donne une représentation à la fois terrifiante et hilarante d'un monde où l'assurance vaniteuse rivalise avec la bêtise. Une invitation au voyage, amusante, ironique, cruelle et inconfortable, dont on ne revient pas indemne !
Critiques : Dossier de presse
{test}