ARCHIVES SAISON 2003-2004
   

 

 

 

Mardi 11 mai 2004 – 20h30 – Cité des Congrès

Le Ballet de l’amour malade
De Jean-Baptiste Lully
Compagnie L'Eventail
chorégraphie Marie-Geneviève Massé
Ensemble Stradivaria
direction Daniel Cuiller


Ce divertissement à grand spectacle est le plus ancien ballet de cour signé Lully. Comédie musicale burlesque, sarabande ébouriffante, fantaisie à danser, c’est une fête à laquelle la compagnie de danse baroque l’Eventail, Vincent Tavernier et l’Ensemble Stradivaria redonnent tout son lustre.

Créés durant le carnaval, autorisant le renversement de toutes les hiérarchies, les ballets de cour, représentés de la fin du XVIe siècle à celle du XVIIe, offraient au roi et à quelques gentilshommes, la possibilité de se produire à côté du maître à danser. Ainsi, chacun se livrait aux caprices de l’imagination, du burlesque, de la caricature et s’abandonnait aux plaisirs de la transgression.
Remarquable dans cette production, Le Ballet de l’amour malade, créé par Lully en 1657 dans la grande salle du Louvre pour un roi de dix-neuf ans, danseur averti, est un divertissement d’une vitalité et d’une gaîté réjouissantes. Pour retrouver tout le suc de ce grand spectacle, la compagnie l’Éventail s’est associée au metteur en scène Vincent Tavernier et à l’orchestre Stradivaria. En scène, vingt-trois artistes, chanteurs, acrobates et danseurs mènent un bal coloré et fantasque dans un dispositif scénique “à surprises”. Des retrouvailles passionnantes avec le chant, la danse et les fastes de la cour des rois.

 

 
Actualités - Présentation - Saison 2003/04 - Espace Presse - Liens - Contact - Plan du site