ARCHIVES SAISON 2003-2004
   

 

 

 

Du mardi 11 au vendredi 14 mai 2004 – 20h30 – Théâtre Universitaire

Et Puis, quand Le Jour s’est levé, je me suis endormie
de Serge Valletti
mise en scène Michel Didym

Partie pour la capitale pour devenir comédienne, elle rêvait du Bolchoï et de Santa Monica…Elle découvrira le théâtre expérimental, les mauvais metteurs en scènes sincères, les théâtres en chantier… Sur le ton de la satire, un cabaret théâtral et musical plein de tendresse pour les désillusions.

Sur la scène de mon théâtre personnel, j’ai pris le masque d’une femme pour raconter mes neuf premiers mois à Paris, de septembre 1973 à mai 1974. Comme une gestation dans le ventre d’une ville.
Naître en pleine lumière devant tout le monde sous le jeu des projecteurs. Pourtant, je n’avais pas précisément été programmé pour cela. Les conseils que l’on me donnait dans ma famille était plutôt du genre : arrête de te faire remarquer, arrête de faire le pitre !
Mais c’était plus fort que moi, j’avais besoin d’être regardé pour vivre.

Serge Valletti

Quand Michel Dydim, l’un des metteurs en scène les plus inventifs de la nouvelle génération, met en scène une très grande actrice — Christiane Cohendy, Molière de la meilleure comédienne pour Décadence — dans un texte tendre et satirique écrit par un fabuleux raconteur d’histoires.

 

 
Actualités - Présentation - Saison 2003/04 - Espace Presse - Liens - Contact - Plan du site