ARCHIVES SAISON 2003-2004
   

 

 

 

Du mardi 23 septembre au jeudi 9 octobre 2003 - Espace 44
Représentations à 20h30 sauf
le mardi à 20h et le dimanche à 15h
Relâche dimanche 28,lundi 29 septembre et samedi 4 octobre
Matinées à 14h vendredi 3 et mardi 7 octobre

• Représentation au théâtre Quartier Libre (Ancenis)
samedi 11 octobre à 20h30

Solness le Constructeur
d’Henrik Ibsen
mise en scène
Sandrine Anglade
Traduction et adaptation
Hélène Hervieu
Sandrine Anglade
Scénographie
Jacques Gabel
Costumes
Jérôme Kaplan
Lumières
Joël Adam
Musique
Ghédalia Tazartès
Maquillages et coiffures
Catherine Saint-Sever

Avec
Jean-Edouard Bodziak
Tcheky Karyo
Valérie Kéruzoré
Laurence Masliah
Chloé Réjon
Laurent Rey
Georges Ser

 

Coproduction
Maison de la Culture de Loire- Atlantique, Nantes – Théâtre des Célestins, Lyon – Centre Dramatique National des Alpes, Grenoble – Arts-Point Avec la participation du Jeune Théâtre National
Co-réalisation Théâtre de l’Athénée - Louis Jouvet
Production déléguée Compagnie des Petites Heures - Frédéric Biessy

Solness est un constructeur, mais la maison qu’il habite est un foyer détruit, ravagé par le vide… Jusqu’au jour où la jeunesse frappe à la porte avec son visage d’ange. Alors la flamme renaît, vertigineuse… Une pièce majeure d’Ibsen dont le lyrisme tourmenté enflamme le talent de Tcheky Karyo.

« Solness, sol, c’est dans la langue d’Ibsen, le soleil, celui qui éclaire, mais surtout celui auquel on se brûle, celui qui se consume, celui qui réduit en cendres…
La pièce décrit ce moment de crise, où l’heure est venue de rendre des comptes, d’exprimer ses peurs, de laisser parler ses démons. Celui de Solness a le visage d’un ange, d’une toute jeune fille, Hilde, qui vient frapper à sa porte, lui réclamant impérieusement le royaume que celui-ci lui aurait promis lorsqu’elle était enfant. Elle sera sa princesse et ils construiront ensemble des “ châteaux de nuages ”. Dès lors Hilde entraîne Solness dans le vertige ».

Sandrine Anglade

Le bonheur de retrouver en scène Tcheky Karyo dont le person nage solide et tourmenté hante le meilleur du cinéma français : Les Nuits de la pleine lune, L’Ours, Nikita, Doberman… Un drame incandescent d’Ibsen mis en scène par Sandrine Anglade à qui l’on doit notamment Le Tour d’écrou de Britten pour Angers Nantes Opéra.

 

 

 

 
Actualités - Présentation - Saison 2003/04 - Espace Presse - Liens - Contact - Plan du site