ARCHIVE SAISON 2004/2005

 

 

 

Du mardi 11 au jeudi 13 janvier 2005 – 20h30 - Théâtre Universitaire de Nantes

CREATION
Coriolan
De
William Shakespeare
Traduction et adaptation
Olivier Chapuis
Laetitia Coussement
Mise en scène
Jean Boillot
Scénographie
Laurence Villerot
Lumière Ivan Mathis

Avec
David Ayala
Pierre-Alain Chapuis
Philippe Lardaud
Régis Laroche
Katia Lewkowicz
Johann Leysen
Benoît Marchand
Ivan Mathis
Jean-Christophe Quenon
(distribution en cours)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vengeance, trahison… la dernière tragédie écrite par Shakespeare, rarement montée, est un péplum, une mise à mort dans la Rome antique. C’est aussi une œuvre grandiose qui trace à coups d’épée, la trajectoire exceptionnelle d’un héros contre sa cité. Une chanson de geste, une fresque tragique et sombre que Jacques Boillot met en scène de manière polyphonique et spectaculaire.

Dernière tragédie écrite en 1608 par Shakespeare, La Tragédie de Coriolan est au cœur d’un paraxode. C’est une des pièces les moins jouées de l’auteur quand elle est considérée par Brecht comme « une des plus grandioses œuvres » du dramaturge élisabéthain.
Dans la lignée du Roi Lear, d’Othello ou de Macbeth, c’est la tragédie d’un guerrier qui est à la fois le sauveur de Rome et l’ennemi numéro un du peuple. C’est la trajectoire d’un homme sur le point de devenir consul, soudain banni, qui bientôt va rejoindre ses ennemis de la veille pour ruiner la cité qu’il a sauvée et assouvir une vengeance implacable.
Fasciné par ce destin exceptionnel, par ce personnage tragique, mais aussi par les enjeux de société de cette pièce rare, Jean Boillot, installé à Poitiers avec le Théâtre à Spirale, a imaginé une mise en scène chorale dynamique.
Comme dans une chanson de geste les acteurs voyageront entre action et narration. Et leurs voix entremêlées diront avec une force dramatique la vie et la mort du héros shakespearien.

 
 
Actualités