ARCHIVE SAISON 2004/2005

 

 

 


mardi 24 mai 2005 – 20h45 - Châteaubriant
mercredi 25 mai 2005 – 20h30 - Guémené-Penfao
mercredi 27 mai 2005 – 20h30 - Machecoul
samedi 28 mai 2005 – 21h - Pornic
mardi 7 juin 2005 – 20h30 - Ancenis
mercredi 8 juin 2005 – 20h30 - Vallet
jeudi 9 juin 2005 - 20h30 - Nort-sur-Erdre
vendredi 10 juin 2005 – 20h30 - Pornichet
samedi 11 juin 2005 – 20h30 - Ponchâteau
 

Les Histoires de Chico et Grilo racontées par eux-mêmes
D’après Ariano Suassuna
Adaptées de la première partie de la comédie
Le Testament du Chien
Pour quatre acteurs, des masques, des marionnettes et des chansons
Mise en scène
Rosine Lefebvre
Collaboration
Paula Ascensão
Scénographie et costumes
Laurence Bruley
Maquillages, perruques, masques
Cécile Kretschmar
Musique
Pablo Cueco

Distribution en cours

 

 

Voici une comédie brésilienne, une comédie de la pauvreté et de la ruse où la faim et la misère n’entament à aucun moment la profonde gaîté des protagonistes. Racontées par Ariano Suassuna, les aventures des deux compères et de leur chien malade composent une parade burlesque pour acrobates de la vie, un cirque céleste avec ses funambules magiques. Une fable trop folle pour être réaliste, du théâtre habité par la poésie du Nordeste !
Ecrite en 1955 par Ariano Suassuna, Le Testament du chien est une pièce qui parle du monde et de la misère des « Sans terre », sans complaisance ni misérabilisme, mais avec une gaîté et une vitalité étonnante. Cette fable, qu’on peut lire comme une métaphore visionnaire du Brésil d’aujourd’hui, raconte les aventures de deux compères et d’un chien.
Dans l'espoir de gagner quelques sous, Chico et Grilo, qui vivent dans une bourgade pauvre du Nordeste brésilien, intriguent pour obtenir du curé la bénédiction du chien malade de la boulangère. Entre temps le chien meurt. Décidé à enterrer religieusement l’animal, les deux hommes vont ruser et jouer avec la cupidité de leurs congénères en faisant croire à l'existence d'un testament du chien. Juteux.
Revisitée par la Compagnie Milena, l’aventure picaresque met en scène les deux menteurs patentés en train de raconter et chanter leurs histoires abracadabrantes en jouant tour à tour les différents personnages de leur passé nordestin.
Et cette version enjouée pour quatre acteurs, des masques et des marionnettes, fait ressurgir toute l’énergie débordante d’une fable trop folle pour être réaliste et trop réelle pour être tout à fait insensée.

 

 
Actualités