ARCHIVE SAISON 2004/2005

 

 

 


Du mardi 22 au vendredi 25 mars 2005 – Espace 44
Représentations à 20h30 sauf mardi à 20h.

Le Pont de San Luis Rey
D’après Thornton Wilder
Adaptation et mise en scène
Irina Brook
Collaboration artistique
Nicole Aubry
Décor
Noëlle Ginefri
Costumes
Sylvie Martin-Hyszka
Lumière
Arnaud Jung
Musique
Franck Frenzy

Avec
Paula Brunet
Jerry Di Giacomo
Daniela Labbé-Cabrera
(distribution en cours)

 

 

 

Production
Théâtre Vidy-Lausanne E.T.E, Les Gémeaux, scène nationale, Sceaux
On lui doit La Bonne Ame de Setchouan et Une bête sur la lune couronnée par cinq Molière. Fille de Peter Brook, actrice talentueuse, metteur en scène confirmée, Irina Brook adapte un classique de la littérature anglophone. C’est au XVIIIe siècle au Pérou, un pont qui s’effondre et un propos troublant sur la notion d’accident, sur la disparition et le miracle permanent de la vie.

Pourquoi telle personne est-elle frappée plutôt qu’une autre ? Existe-t-il une logique à propos des accidents ? Omnubilée par ces questions Irina Brook s’est souvenue d’un roman qui avait marqué son adolescence : Le Pont de San Luis Rey de Thornton Wilder, un classique mythique de la littérature anglophone.
Dans ce livre, elle a retrouvé les thèmes qui la hantaient. L’action se déroule au début du XVIIIe siècle au Pérou. Un pont qui faisait l’admiration de tous s’effondre et entraîne cinq personnes dans l’abîme. Dans un premier temps, un missionnaire va chercher dans les faits et les vies des victimes une « logique divine » ; en vain, mais sa réflexion ouvre sur des questions multiples : les disparus avaient des liens entre eux ? Avaient-ils de raisons précises de se trouver là au moment de l’accident ? Est-ce que quelque chose d’essentiel gouverne nos vies ? Il s’agit, dit Irina Brook, « de s’interroger sur le miracle permanent qu’est la vie, et sur la force de l’amour entre humains ».

 
 
Actualités