ARCHIVES SAISON 2006 / 2007

 

 


Martin Crimp / Joël Jouanneau

Du mardi 10 au mercredi 25 octobre – Théâtre universitaire de Nantes

 

de Martin Crimp
traduction Christophe Pellet
mise en scène Joël Jouanneau
collaboration artistique Cyril Teste
scénographie Jacques Gabel
costumes Claire Sternberg
assistée de Caroline Leray et Emilie Roy
lumières Franck Thévenon
assisté de Jean-Marc Pinault
son Pablo Bergel
vidéo Julien Boizard

avec
Fabrice Bénard
Bruno Blairet
Michel Bompoil
Nicolas Chupin
Mélanie Couillaud
Sabrina Kourouglhi
Vincent Macaigne
Hedi Tillette de Clermont-Tonnerre
Nicolas Wan Park

 

Atteintes à sa vie de Martin Crimp est publié aux éditions de l'Arche, collection Scène ouverte.

 

On ne verra jamais Anne, le personnage principal de cette pièce. Elle ne laisse derrière elle que des traces de son passage (un répondeur téléphonique, un sac de voyage, des œuvres d’art, un billet d’avion). Elle se fait parfois appeler Annie ou Anya, c’est selon le pays où elle se trouve. On la croit victime d’un attentat, elle est alors signalée comme terroriste. On l’imagine prostituée, elle se retrouve dans une organisation humanitaire. Scientifique pour les uns, elle est artiste peintre pour les autres. On la dit écologiste, d’autres signalent qu’elle milite dans une organisation d’extrême droite…
Qui est Anne, Annie, Anya ? Autour de cette interrogation, Martin Crimp, une des plus fortes personnalités de la nouvelle scène anglaise, a écrit une pièce brûlante sous-titrée 17 scénarios pour le théâtre.
En dix-sept tableaux, comme des fragments, il interroge avec une force rare la notion d’identité et le monde dans lequel nous vivons. Pour cette création du texte en France, le metteur en scène Joël Jouanneau mêle les genres, passe du polar au burlesque via la comédie musicale et construit une enquête vertigineuse sur les atteintes portées à la liberté.


production
Théâtre universitaire de Nantes, Maison de la Culture de Loire-Atlantique, Théâtre de la Ville, Festival d’Automne, Théâtre Vidy-Lausanne, MC2 Grenoble, Compagnie L’Eldorado avec la participation artistique du Jeune Théâtre National en co-réalisation avec le Théâtre universitaire de Nantes