ARCHIVES SAISON 2006 / 2007

 

 

 


Jean-René Lemoine

Du lundi 29 au mercredi 31 janvier – Théâtre Universitaire de Nantes

texte, mise en scène et interprétation Jean-René Lemoine

décor Christophe Ouvrard

lumière Dominique Bruguière

conception sonore Yves Coméliau

collaboration à la mise en scène
Clotilde Ramondou

 

 

 

 

 

«  Une femme, Annette Duncan Lemoine, ma mère, a été assassinée à Port-au-Prince, en Haïti dans la nuit du 11 au 12 juillet 2002. Pas d’enquête, pas de procès. Il est compréhensible que la mort des parents hante la vie d’un sujet, mais lorsque cette mort est aussi violente […] alors elle devient obsédante…
Pour préparer l’écriture de ce texte, il m’aura fallu me rendre par deux fois en Haïti après le drame pour recueillir les témoignages de ceux et celles qui ont côtoyé ma mère, puisque moi-même je ne connaissais pas, ou presque, sa vie de là-bas…Je ne peux m’empêcher de penser qu’on lui a volé sa mort. Je sais que la perspective de l’Ultime ne lui faisait pas peur, qu’elle aurait souhaité se préparer au voyage. Il ne lui a pas été donné de le faire […]
Tout cela est hélas très quotidien en Haïti, comme d’ailleurs dans tant d’autres pays de notre monde. Alors pourquoi faire encore une fois le récit d’une histoire intime et somme toute banale ? Peut-être pour ne pas risquer de s’arroger le monopole de la douleur et y rester pétrifié, mais au contraire tenter d’entrer en relation à l’autre en interrogeant, en partageant, en transfigurant cet intime ; pour retrouver les mots qui permettront d’apprivoiser l’innommable, de lui donner une forme et de recommencer à exister. » 

           Jean-René Lemoine


production
MC 93 Bobigny - Compagnie Erzuli
en co-réalisation avec
le Théâtre universitaire de Nantes