ARCHIVES SAISON 2006 / 2007

 

 

 


Emmanuel Bourdieu / Frédéric Bélier-Garcia / Denis Podalydès

Du mercredi 25 au vendredi 27 avril – Espace 44

d'Emmanuel Bourdieu
et Frédéric Bélier-Garcia

mise en scène
Denis Podalydès et Frédéric Bélier-Garcia
scénographie
Éric Ruf
lumière
Stéphanie Daniel
son
Bernard Valléry

assistant
Laurent Podalydès

avec
Éric Berger
Moreau
Jacques Bonnaffé Janin
Cécile Bouillot La femme de Monod
Arthur Igual Descombes
Jérôme Kircher Monod
Manuel Le Lièvre Mazryk
Francis Leplay Breton
Micha Lescot Lazare
Patrick Ligardes Granger
Marie Nicolle Paolo, Le petit Monod
Daniel Martin Ménard
Volodia Serre Fortin
Alexandre Steiger Vautier
Samuel Vittoz Maline / La part négative de Monod

Durée du spectacle 1h 30

 

 

Enfin une pièce qui va réconcilier les amateurs de foot et de théâtre. Coachée par un trio aguerri d’auteurs/metteurs en scène : Emmanuel Bourdieu, co-scénariste avec Arnaud Desplechin de Comment je me suis disputé… et Esther Kahn, Frédéric Bélier-Garcia, metteur en scène de La Ronde en 2005, Denis Podalydès qu’on connaît plus en tant qu’acteur, cette comédie réunit une «dream team» de quatorze comédiens à crampons, parmi lesquels Bruno Podalydès et Jacques Bonnaffé, qui transforment la scène en pelouse magique.

L’action se déroule à deux minutes de la fin du match, à la suite d’un tacle saignant sifflé par l’arbitre. Arrêt de jeu : chaque camp peaufine sa stratégie, affine la tactique, se remotive… car tous savent que la victoire, c’est d’abord un mental d’équipe en acier.

Un jeu troublant pour Denis Podalydès qui souligne : « Aujourd’hui le sport métaphorise tous les combats existentiels dans la rhétorique journalistique par exemple, ou la rhétorique de la vie des entreprises. Il y a les “loosers”, les “winners”, les “killers”, etc. Ainsi le terrain de football de la pièce excède les limites d’un pur terrain de jeu. Tout l’imaginaire guerrier, ce qui faisait fantasmer dans la guerre, est passé dans le sport. »


production déléguée
Maison de la Culture d’Amiens coproduction Théâtre du Rond-Point, Paris