$('#fade').cycle();

mercredi 30 janvier 2008 - La Chapelle du Grand T

Du Vent dans les voûtes

Carte blanche à Jacques Rebotier

Carte blanche à Jacques Rebotier
avec :
Jacques Rebotier
Elise Caron voix
Alexis Descharmes violoncelle

Représentations à 20h
et à Guérande jeudi 31 janvier à 20h30

Théâtre à Nantes

Accueil > Saison 2007/2008 > Théâtre à Nantes > Du Vent dans les voûtes

Coréalisation La Maison de la Poésie

Poète, compositeur aussi, Jacques Rebotier viendra en compagnie de deux de ses amis. Il tirera de son chapeau quelques-uns de ses livres, Le Dos de la langue, Le Désordre des langages, dont il déchirera quelques pages. Inclus : des extraits de son catéchisme de quand il était petit. La soirée, qui répond au principe de la carte blanche, s’intitule Du Vent dans les voûtes. Une rencontre rare avec le concours de la Maison de la poésie. Créée en 1986, la Maison de la Poésie a pour but de faire connaître la richesse et la variété des modes d’expression de la poésie, de diffuser le plus largement possible le message poétique en direction de tous les publics, de promouvoir les échanges régionaux, nationaux et internationaux autour de la poésie contemporaine. Grâce à son expérience, elle est aujourd’hui un véritable centre de ressources sur la poésie et l’écriture de création. Elle s’attache à privilégier la lecture à voix haute et la rencontre avec l’auteur et propose notamment « Poèmes en cavale », des rendez-vous réguliers au Pannonica le mercredi à 19h30.

Une biographie succinte Ecrivain, compositeur et metteur en scène, Jacques Rebotier est l’auteur de spectacles dérangeants et joyeux qui allient une écriture exigeante au sens de l’insolite. Il a fondé la compagnie voQUE : voix, invocation, équivoque aussi. Y circulent, par-dessous les frontières, poésie, roman-photo, lecture-performance, théâtre-installation, danse, musique. Il s’intéresse particulièrement aux rapports de la musique avec le texte, et pratique lui-même la poésie orale, ainsi que la lecture-concert, forme qu’il a inventée.

Parmi ses publications Quelques Animaux de transport et de compagnie, Harpo &, 2004 Contre les bêtes, Harpo &, 2004 47 Autobiographies, Harpo &, 2003 Sept Théâtres impossibles, Harpo &, 2001 Le Dos de la langue, Gallimard, 2001 Vengeance tardive, Les Solitaires intempestifs, 2001 Les Trois Jours de la queue du dragon, Actes Sud, 2001 Litaniques, poésie-parade, L’Arbalète/Gallimard, 2000 L’Empierreuse, Harpo & co, 2000 Le Moment que, CIPM/Spectres familiers, 1998 Le Désordre des langages, 1, 2, 3, Les Solitaires intempestifs, 1998-1999 L’Attente, Aencrages, 1998 Que le mot pas, Rouleau libre, 1994 Sept Circonvultions, Brandes, 1993 : 2x3 contes cruels, Rouleau libre, 1995 Sortir de ce corps, Créaphis, 1990 Le Chant très obscur de la langue, Ulysse fin de siècle, 1989 P(l)ages, Brandes, 1988

Édition sonore (CD) : Sur mon cœur, sans les mains, sous les pieds, plus si affinités, Radio-France, Les Poétiques, 1997 Requiem, Radio-France/MFA,Harmonia mundi, 1996 P(l)ages, ADÈS/MFA, Musidisc, 1994

Elise Caron
Chanteuse et comédienne Elise Caron se déplace avec bonheur du jazz au classique, de la musique contemporaine à la chanson réaliste. Ces différents registres ne sont pas des exercices de style, mais suivent le cours de son humeur, traduisant une pulsation de vie intense et généreuse. On lui notamment une étonnante variation autour du mythe d’Orphée : Eurydice bis

Alexis Descharmes
Violoncelliste , Alexis Descharmes a été membre de l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne, et de l’Académie du XXe siècle de l’Ensemble InterContemporain. Lauréat notamment du concours Valentino Bucchi il a été membre de l’Ensemble Alternance. Il participe à de nombreux concerts et enregistrements avec l’Ensemble InterContemporain de Pierre Boulez. Il a fondé Quaerendo invenietis, un ensemble de chambre à géométrie variable. Depuis septembre 2006, il a rejoint l’Opéra National de Paris. Son dernier disque, consacré à la musique pour violoncelle de Liszt, a reçu un Diapason d’Or.

Saison 2007/2008