ARCHIVE SAISON 2010/2011

Du lundi 21 février au vendredi 4 mars 2011 à 20h30 - TU - Nantes

Théâtre à Nantes

 

Vivre dans le feu

D’après les carnets de Marina Tsvetaeva*

Avec
Natacha Régnier
Représentations
Du lundi 21 février au vendredi 4 mars à 20h30 au TU-Nantes
Relâche samedi 26 et dimanche 27 février

DURÉE DU SPECTACLE : 1h30

Adaptation et mise en scène
Bérangère Jannelle
Scénographie
Stéphane Pauvret
Construction du décor
Ateliers du Grand T
Lumières
Anne Vaglio
Son
Jean-Damien Ratel
Costumes
Laurence Chalou
Collaboration artistique
Olivier Dubois

Production Compagnie La Ricotta – Bérangère Jannelle
Production déléguée Le Fanal – scène nationale de Saint-Nazaire
Coproduction Espace Malraux - scène nationale de Chambéry et de la Savoie, CDDB – Théâtre de Lorient centre dramatique national, Théâtre de la Ville - Paris, Festival d’Automne à Paris, Equinoxe – scène nationale de Châteauroux, TnBA – Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, Théâtre de l’Ouest Parisien - Boulogne-Billancourt. La Ricotta est accueillie en résidence de création au Théâtre de la Ville - Paris, au CENTQUATRE, établissement artistique de la Ville de Paris et au CDDB, Théâtre de Lorient. La Ricotta est compagnie associée au Fanal – scène nationale de Saint-Nazaire
En coréalisaiton avec le TU – Nantes

Vivre dans le feu, confessions de Marina Tsvetaeva, présenté par Tzvetan Todorov, traduction de Nadine Dubourvieux, publié aux éditions Robert Laffont et au Livre de poche, collection Biblio roman « Vivre dans le Feu est un projet autour des carnets de Marina Tsvetaeva, qui fut la poète russe la plus moderne du XXème siècle, la plus audacieuse, la plus inventive, la plus radicale, et aussi la plus résistante et la plus obstinée. Aujourd’hui, j’ai souhaité faire vivre ce portrait de la poétesse russe et recomposer cette histoire puissante de femmes en confiant à Natacha Régnier le rôle de se glisser dans l’âme de Marina Tsvetaeva, en faire jaillir l’intensité, la spontanéité et la flagrante singularité. Je veux à travers ce choix affirmer l’existence d’un véritable manifeste poétique mais aussi en défendre la jeunesse fondamentale et l’absolue modernité. De Marina Tsvetaeva, Natacha Régnier a la personnalité forte et sans concession. Elle en a la fougue, l’intensité, et la troublante beauté solaire. »

* Extraits du recueil Vivre dans le feu, confessions de Marina Tsvetaeva, présenté par Tzvetan Todorov, traduction de Nadine Dubourvieux, publié par les Editions Robert Laffont









Consultez le programme de salle >>>>